Mon parcours

Titulaire d’un BTS édition (2012) et d’une licence professionnelle Gestion de ressources documentaires (2013), j’ai obtenu, en 2019, le titre de lecteur-correcteur.

En suivant une formation spécialisée dans la correction de texte (CEC), j’ai choisi d’ajouter une corde à mon arc pour évoluer professionnellement vers d’autres horizons, complémentaires de ma formation initiale et de mon expérience en bibliothèques de lecture publique depuis 2013. Actuellement en activité partielle au sein d’une bibliothèque municipale, j’aménage mes horaires de travail pour vous proposer un service de correction adapté à vos besoins.

Mes compétences

Rigueur et minutie accompagnent mes compétences, variées et solides, dans les domaines du livre et de l’écrit : en correction de texte (maîtrise de la langue française, application des règles orthographiques et grammaticales, respect des conventions typographiques), en bibliothéconomie (recherche documentaire, gestion de collections) et en édition (suivi d’un projet éditorial).

L’atout de la polyvalence : un savoir-faire et des outils complémentaires pour mieux vous accompagner dans tous vos projets.

Je connais et sais appréhender la chaîne du livre grâce aux formations suivies dans les domaines de l’édition et des ressources documentaires ainsi qu’à mon expérience professionnelle en bibliothèque.

De plus, je maîtrise de nombreux outils informatiques : dans le domaine de la bureautique élémentaire mais aussi ceux de la mise en page, de l’écriture sur le Web et de la veille documentaire. Autant d’outils et de connaissances utiles au correcteur de texte dans l’exercice de ses fonctions.

Pourquoi « La Virgule » ?

En feuilletant le livre Chier dans le cassetin aux apostrophes de David Alliot (Éditions Horay, 2004), j’ai découvert un lexique inattendu et fascinant rassemblant des mots de l’argot des métiers du livre, nés du temps des premiers exemplaires imprimés en Europe.

« La virgule » était le surnom que donnaient les paquetiers (ouvriers chargés de rassembler les pages) aux correcteurs. Autre surnom attribué aux correcteurs d’après l’auteur : la « bête noire »… Les ouvriers typographes, qui composaient les textes, appelaient les correcteurs ainsi car ils étaient connus pour leur grande méticulosité… et donc, bien sûr, pour leur habileté à déceler la moindre erreur. J’ai opté pour « la virgule », plutôt que la « bête noire », pour ne pas effrayer le premier venu…


N’hésitez pas à me contacter pour toute question :

Sarah Junca, lectrice-correctrice indépendante : lavirgule.correction@gmail.com

RELIURE CRÉATIVE ARTISANALE

Livre, bouquin, ouvrage, volume… Le livre est aussi un objet, un assemblage de feuilles qui m’a toujours fascinée par sa forme, ou plutôt par les différentes formes qu’il peut prendre.

N’hésitez pas à visiter ma boutique en ligne de carnets faits main, selon différentes techniques de reliure artisanale.

%d blogueurs aiment cette page :